Il y a bientôt 15 mois débutait le désastre

nucléaire de Fukushima. Bien qu’il fut

provoqué par le Grand séisme de l’Est

du Japon et par le tsunami qui s’ensuivit,

les principales causes de l’accident

nucléaire résident dans les failles

institutionnelles du lobbying politique et de

la réglementation du secteur de l’industrie.

Les institutions humaines ont échoué dans

la reconnaissance des risques réels des

réacteurs, dans l’établissement et la mise en

application de normes de sécurité nucléaire

appropriées et, finalement, dans la protection

des hommes et de l’environnement.

Ce rapport, commandé par Greenpeace International,

étudie les leçons que nous pouvons tirer de cette

catastrophe. Le premier anniversaire de l’accident de

Fukushima est une occasion unique de nous interroger

sur les enseignements de cette tragédie qui est loin d’être

terminée pour des centaines de milliers de Japonais. Et

cela soulève une autre question, à savoir si nous sommes

prêts à recevoir ces enseignements.

764 View